Tout le monde parle du tibet en ce moment et me demande comment je vis ça de la Chine.
La censure atteint un niveau rarement rencontré avec l’impossibilité de se connecter aux sites d’actualités étrangers et à youtube. Heureusement qu’il y a torpak pour passer à travers.

Dans la presse local, les soulèvements sont vu comme des émeutes d’un petit groupe d’agité. On croirait lire Le Monde pendant les "émeutes" des banlieues l’année dernière.

Les journaux en rajoutent une couche en dénonçant la manipulation des vidéos et des images de CNN ou de la BBC. Par exemple un policier frappe un homme à terre, la BBC marque en titre : la police chinoise fait de la répréssion, et les journaux chinois montrent que le policier est Indien et crient au scandale de manipulation (et ils savent de quoi ils parlent).

Si le gouvernement chinois ne veut pas que la presse étrangère reprennent mal le peu d’image qu’ils ont, ils peuvent lever l’interdiction aux étrangers d’entrer au tibet comme ça les journalistes pourront rapporter ce qu’ils voient.   
Comme ils ne le veulent pas, ils doivent avoir des choses à cacher.

Sur le fond de l’histoire, le tibet n’était pas le pays des bisounours avant que l’armée chinoise arrive.
Le buddhisme zen n’existe qu’à Hollywood. Ce que j’ai vu en Chine et à la frontière du tibet ne m’a pas convaincu. Les moines font un vrai business et s’enrichissent sur la crédulité des gens.
Un exemple parmis tant que j’ai vu : une tradition buddhiste dit que si un homme sonne la cloche du temple le jour de l’an, il aura de la chance pour l’année. Le croyant arrive devant le temple et doit d’abord payer 70€ pour entrer et après 220€ pour avoir le droit de sonner la cloche. Soit l’équivalant d’un mois de salaire en Chine.
Lorsque je suis allé aux US, des moines voyageaient en classe affaire avec les derniers téléphones portables à la main. On est loin de l’image des moines se nourrissant de lait de Yéti et d’air pur.

Cet article de Zacharias explique très bien ce qu’est le bouddhisme loin des clichés:
ici

La propagande chinoise répète à longueur de journée que le tibet est chinois depuis des millénaires. Allez lire cet article qui est très précis sur la question : ici

En gros le tibet n’appartient à la chine que depuis 50 ans même si ces deux pays ont noué de nombreux traités de protectorat depuis des centaines d’années. La mongolie est bien plus chinoise historiquement que le tibet, pourtant elle est autonome.

Est-ce que finalement il vaut mieux que le tibet soit chinois ?
Je ne pense pas. Les Han se livre à une épuration ethnique de la même sorte que les anglais ont fait en Irlande :  prise de tout les postes à responsabilité, famines organisées,inciter les locaux à aller en chine, revenu lié au tourisme mal réparti, liberté de culte très restreinte …
Donc la solution serait un référendum des tibétains sur leur situation, on peut toujours rêver…